/ Virtualisation

2016, l'année du Software-Defined Data Center ?

Oui répond une étude de HyTrust, qui évoque des ROI rapides comme motivation première des DSI qui décident de sauter le pas. Restent des problèmes de sécurité "réels et perçus", qui limitent encore l'adoption.

Les solutions de Software-Defined Data Center (SDDC) gagnent du terrain en 2016 affirme une nouvelle étude de HyTrust. 66% des membres des dirigeants de DSI disent s'attendre à une adoption du SDDC dans leur entreprise en 2016 révèle l'étude et 62% des DSI anticipent un déploiement plus rapide de la technologie SDDC cette année que les années précédentes.

Ce sont surtout les gains financiers qui sont attendus avec l'introduction de cette technologie dans le datacenter. 49% des personnes interrogées pensent que des bénéfices "plus tangibles" et un meilleur retour sur investissement (ROI) sont à attendre avec la montée en puissance de cette technologie.

Côté technique, le développement des architectures de cloud semble aussi inciter à passer au SDDC. 38% des personnes citées dans l'étude et qui envisagent de passer au SDDC affirment vouloir développer des architectures de cloud hybride rapidement. Mais l'évolution du stockage et du réseau sont aussi au cœur des problématiques. 53% des DSI prévoient de développer l'utilisation du stockage virtualisé, et 49% s'attendent à ce que la virtualisation réseau les aide à transformer l'IT de leur organisation.

Source : ZDNet

2016, l'année du Software-Defined Data Center ?
Share this